ecoexistonsalaravoire@gmail.com

CM 1 : il y a des signes qui ne trompent pas…

Elections municipales de La Ravoire 2020

CM 1 : il y a des signes qui ne trompent pas…

Le premier Conseil Municipal du mandat de M. Gennaro s’est tenu le vendredi 10 juillet, et même si des mesures favorables aux habitants ont été adopté, ce conseil a été, pour le moins, inquiétant sur plusieurs aspects…

Suppression des indemnités des élus de l’opposition et augmentation de l’enveloppe pour la liste du Maire

Ce Conseil municipal débuta par un déni de démocratie et un mépris des élus des minorités (représentant, à la Ravoire, 60% des électeurs). C’est avec une attitude hautaine et méprisante que le Maire M. Gennaro et son nouvel adjoint à la communication M. Basin, ont présenté le projet d’indemnisation des élus. À la Ravoire il était de tradition d’indemniser tous les élus, quelque soit leur bord politique. Il s’agissait d’une reconnaissance de leur travail et leur implication dans la vie de la commune. Le nouveau Maire en a décidé autrement en créant une segmentation entre les conseillers de sa liste, rémunérés pour leur fidélité, et les autres élus, qui n’ont rien.

Pour justifier ce mépris, M. Gennaro a indiqué vouloir faire des coupes dans le budget en solidarité avec les citoyens qui souffrent de la crise. Mais d’une part il s’avère qu’il a augmenté l’enveloppe totale pour son équipe, et, d’autre part, que les indemnités supprimés pour les élus des minorités étaient davantage d’ordre symbolique qu’onéreuse pour le budget de la commune (100euros par mois).

Aide pour l’adhésion aux associations et l’achat de vélos

Deux mesures importantes ont fait l’objet d’un vote lors de ce premier conseil municipal : l’octroi à tous les ravoiriens de 30euros pour adhérer à une association de la commune et une aide financière pour l’achat d’un vélo ou VAE.

Ses deux mesures vont dans le bon sens c’est pourquoi les élus d’Ecoexistons ont voté POUR. En revanche, nous avons émis plusieurs réserves avant le vote :

  • Plusieurs points auraient mérité un débat en commissions avant le vote ce qui n’a pas été le cas. Par exemple, l’aide à l’adhésion aux associations aurait pu être lié au coefficient familial et son montant élargit aux spectacles culturels par exemple. Concernant le vélo, il aurait été judicieux sans doute de flécher les entreprises locales ou de favoriser davantage l’utilisation et l’achat de vélos d’occasion que celui de VAE low cost avec des batteries polluantes. Nous espérons que les prochaines mesures feront l’objet d’un travail de fond en amont avec les élus et services concernés afin qu’elles puissent être améliorées avant d’être votées.
  • La question du budget. Ses aides sont onéreuses pour notre commune ce qui n’est pas un détails : si nous distribuons d’un coté il va falloir couper les dépenses de l’autre. Or, sans l’économie réalisée en parallèle permettant de financer ses deux dispositifs, nous craignons un retour de bâton sous peu… encore une fois, nous avons été mis devant le fait accomplis durant le Conseil Municipal ce qui laisse peu de place au dialogue et a la construction…

Un conseil à l’ambiance électrique

Le langage tant oral que gestuel de la nouvelle majorité fut insupportable. Ils pouvaient se le permettre :

  • les habitants présents étaient assis dans le couloir et avaient du mal à suivre. Nous connaissons le contexte sanitaire qui ne permettait pas de regrouper un public nombreux dans cette salle. Mais existerait-il d’autres solutions, comme une délocalisation temporaire du lieu du conseil municipal ?
  • le conseil n’a pas été transmis en vidéo.
  • le temps d’échange avant le Conseil avec les habitants, promesse de campagne du Maire nouvellement élu, n’a pas été tenu.
  • Pour pallier ce manque de démocratie, informer les habitants et faire jour sur l’attitude méprisante de certains élus de la majorité nous avons filmé ce Conseil mais, du fait de la présence de deux membres du personnel communal, nous n’avons pas pu laisser cette vidéo publique.

En outre, M. le Maire doit réussir à redonner un peu de dignité à cette instance et notamment vouvoyer les personnes présentes, les laisser finir leur intervention, respecter leur positionnement sans perler son discours de « Il faut travailler vos dossiers » – « Vous en êtes au niveau de la petite section de maternelle » …

Cette réunion  laissera des traces pendant un long moment dans les mémoires et seule une volonté forte et clairement affichée d’apaisement pourra avec le temps permettre d’être constructifs, ce qui est le souhait premier de notre groupe. 

Aucun commentaire

Ajoutez votre commentaire